LA FORCE DU PARDON

Par Meindert

Le pardon est considéré comme un élément essentiel, par de nombreuses traditions religieuses.
Quelle serait l’origine mystique de ce phénomène ?

D’après ce que je sais et ce que je crois, le pardon a plus d’influence sur l’homme qu’il n’y paraît en surface. Je crois que le pardon libère. Je parle ici de liberté profonde et essentielle.
La haine et la colère rétrécissent la conscience là où le pardon libère les gens les uns des autres et libère aussi de soi-même. Un refus de pardon relie la charge négative à autrui. Dans ce cas, l’on n’arrive pas à se libérer de cet autre.

Le Karma joue aussi un rôle et l’on reste accroché l’un à l’autre, éloigné d’une croissance libre. Se détacher de ces liens asphyxiants ne peut avoir lieu sans un pardon sincère. Le pardon libère et ouvre la voie à une communication intérieure avec l’être essentiel ou Atman.

Si l’on reste accroché à une énergie conflictuelle, là où le niveau de conscience personnel ne dépasse pas le monde astral, alors, ceux qui sont concernés seront obligés de se rencontrer à nouveau. Et ceci, jusqu’à ce que la leçon du Karma soit vécue de manière constructive.

Jésus nous a appris qu’il était très salutaire pour notre âme d’éprouver la force du pardon et ainsi de se libérer et de se préparer à une voie plus élevée. Ainsi, nous atteindrons un niveau vibratoire supérieur et donnerons une impulsion positive à notre entourage.

En résumé, le pardon peut être considéré comme un catalyseur de paix intérieure qui se transmet à chacun. Ceci fonctionne aussi de manière indirecte, à la façon d’un exemple sur les autres.

kundalini